Le travail de l'énergie

Publié le 5 Février 2014

Le travail de l'énergie  

est flux subtil nommé différemment selon les cultures (prana, chi ou Ki...) nous habite et nous anime, c'est ce qui sous-tend la Vie. De sa qualité dépend notre état de santé.

Entretenir son énergie, c'est soigner d'abord sa manière de respirer. La respiration est la première clé pour maintenir, et même augmenter son énergie vitale. L'air est une énergie. Lorsqu'elle est amenée "consciemment" jusqu'à la moindre de nos molécules, elle y véhicule la Vie, elle y amène tous les éléments nécessaires, c'est le sens profond du Tai Chi Chuan ou du Chi Kong. Le Taï Chi des Vertus, L'enseignement des 72 Anges  

Augmenter son énergie vitale, c'est vibrer plus intensément, on augmente son taux vibratoire, s'éloignant ainsi des risques de maladie. En effet, les agents pathogènes ont une vibration basse, qui ne peut atteindre qu'une personne vibrant à un taux proche (fatigue, stress, alimentation déséquilibrée, pensées négatives, sont des facteurs qui baissent notre taux vibratoire). Travailler avec son Ame et sa partie divine  

Pour se faire, il est important de comprendre que la respiration ne doit pas rester superficielle, mais descendre jusque dans le ventre, jusqu'au "Je", "Moi", (le hara). En effet, c'est là que se trouve notre foyer, creuset alchimique de notre construction, là où les compréhensions profondes se font. Comme le Feu, si ce centre est privé d'air, il s'éteint et ne remplit plus sa fonction de Guide, on se coupe de notre intuition. De plus, lorsque ce foyer rayonne, il augmente notre aura, et nous protège des attaques extérieures (froid, ambiance négative, ...). Les soins sur l'aura    

Le travail énergétique,  

 va ensuite aider à rétablir l'équilibre qui peut être rompu par différents facteurs. En effet, l'état de mal-être peut subvenir soit de l'extérieur (attraper un rhume, etc...), soit d'un message envoyé par notre corps pour signaler que certains de nos comportements sont inadaptés à son bon fonctionnement (crise de foie...). Les signes d'évolutions de notre corps...

En effet, agir avec l'énergie, en la dirigeant sur les points du corps qui sont en déséquilibre, va rétablir le circuit, et donc le revitaliser, le régénérer. Mais ceci n'est pas sans conséquence. Comme une lame de fond, tout le négatif qui a pu s'installer à cause de ce déséquilibre, va être balayé, par les voies naturelles d'élimination, pour laisser place nette, c'est l'épuration. Blocages et noeuds énergétiques 

Lorsque on guide l'énergie dans son corps, on agit au niveau moléculaire, et l'on peut programmer une amélioration. On prend conscience que le corps vit, et qu'il faut le protéger avec bienveillance. La protection psychique et physique,

L'énergie est une source inépuisable, elle se prend, se donne et s'échange en permanence entre tous les êtres vivants et les élements (minéral, végétal, animal). A la différence de la matière, elle ne se "stocke pas". Ce processus généreux permet donc aux personnes ayant fait un travail sur soi d'en faire don,  jouant un rôle intermédiaire entre l'univers et la personne en souffrance, afin de l'aider à rétablir ses propres connections (Ciel, "Moi, Je", Terre), et donc retrouver l'équilibre. Les différentes manières de capter le Divin  

Partageons autour de nous ces connaissances Célestes d'évolution de conscience, pour que les mentalités changent et évoluent dans ce nouveau monde.        

Complément d'information

   sur

le travail en conscience :   

  L'aura, notre protection, notre élévation...

            Le travail des magnétiseurs et des énergéticiens

            Pourquoi travailler avec son Ame ? l'éveil de la conscience,

Si cet article vous a plu, vous pouvez le diffuser autour de vous,

auprès de vos amis.

Merci dans ce cas, de ne pas le modifier ni le tronquer,

et de faire apparaitre le nom de l’auteur et la source.

  http://energeticien-avec-ventouses.over-blog.com/

 

Rédigé par Alain Jean

Publié dans #L'Energie Universelle

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article